Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

mercredi 26 novembre 2008

Les cadavres

Le désert est sale et même franchement dégueulasse. Quand on a la chance de ne pas voir des cadavres de chameaux ou de moutons en décomposition, déposés par les fermiers au bord de la route, des fermes irakiennes faites de tôle ondulée rouillé, de baches et plastiques et de pneux, ce sont les immondices et les sacs plastiques qui trainent à perte de vue, et si par bonheur on a une zone ou il n'y a ni cadavres, immondices, ni les si magnifiques fermes irakiennes, pneus et de baches et elles contribuent elles aussi au coté hautement pitorresque du désert), alors méfiance, c'est qu'il y a des mines anti-personnel qui n'ont pas encore été dégagés depuis la première guerre du golfe. Lors de mon arrivée sur le site, c'est d'ailleurs la première recommendation que l'on m'a faite, ne pas s'éloigner de la route à cause des mines. De toute façon, c'est tellement moche, que je ne vois pas ce que j'irai y faire. Le sahara, à coté, était carrément immaculé.

Aucun commentaire: