Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

jeudi 18 décembre 2008

Les fesses d'un chameau au milieu d'une tempête du désert

Le site est une raffinerie de pétrole existante ou ils font une extention et je travaille donc dans cette nouvelle partie qui n'est pas encore en gaz. Heureusement, d'ailleurs, ca évite d'inhaler les mauvaises odeurs de benzène et autres cochonneries. Pour se rendre sur le site depuis l'hôtel, on suit le bord de mer, rempli d'hôtels fermés et de restaurants tout aussi fermés qui doivent ouvrir pendant la saison d'été. Car ici, aussi incroyable que cela peut le paraître quand on le voit tel que c'est maintenant, c'est une station balnéaire très prisée. D'ailleurs le bord de mer ne semble même pas beau et la mer est comme le ciel de couleur grise. Puis une fois que l'on a suivi la côte, on longe la raffinerie et là, la route devient franchement défoncée et on arrive enfin au site. L'accès au site à pied se fait par un chemin de gadoue et chaque fois que je l'emprunte, je sers les fesses, telles celles d'un chameau pris au milieu d'une tempête du désert, afin de ne pas tomber. Faut dire, qu'avec ce qui tombe ici, la gadoue, la gadoue et encore la gadoue, ils pourraient se faire exportateurs de gadoue les roumains et ils deviendraient peut être aussi riche que leurs collègues des pays de golfe qui sont bien arrivés eux à en exporter de la gadoue, même pas aussi belle car toute noire (ca n'a rien de raciste mais la roumaine est d'un beau marron orangé) et visceuse en plus.

Aucun commentaire: