Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

samedi 20 décembre 2008

Tu vois bien que je suis occupé...

A propos des chien errants, l'explication est que lorsque Cauesescu était au pouvoir, il délogeait les gens de force et leur donnait 3 heures pour quitter leur domicile, forcant donc ces mêmes personnes à abandonner les chiens, qui se sont reproduits entre eux et ont retrouvé leurs habitudes de meutes. Il est même arrivé à Constanta (prononcer Constzantza) qu'une petite fille se soit faite dévvorée par une meute. Par contre, je ne comprend pas pourquoi ils ne stérilisent pas les chiens. Autre chose que Cauesescu a fait disparaitre dans ce pays, c'est le sourire, du moins dans les hôtels et restaurants, c'est pas le fort du personnel, c'est le moins que l'on puisse dire. On dirait qu'ils sont en train d'aller à un enterrement, que leur patron vient de leur apprendre qu'ils allaient être virés sans indemnités, qu'un tremblement de terre a balayé leur maison ou peut être les trois à la fois. En tout cas, inutile de demander un renseignement à l'hôtel, on vous répondra tout simplement non, dans le style, j'ai pas que ça à faire, tu vois bien que je suis occupé... Ce sont les photographes tireurs de portraits qui doivent se faire chier.

Aucun commentaire: