Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

samedi 10 janvier 2009

Avant juillet et après le mois d'aout

La vie à Constanta se concentre sur deux endroits précis, "Carrefour" et le centre commercial "City Shopping Mall". Ces deux endroits ont l'avantage d'être à l'abri du froid et de disposer de tout ce qu'il faut pour s'habiller, se nourrir et prendre une collation ou un repas sur place. Du coup, c'est blindé de monde et on a du mal à se frayer un passage. Le contraste c'est l'immense station balnéaire Mamaia qui fait partie de Constanta mais s'etend sur une dizaine de kilomètres le long de la cote. Pour y accéder, un péage innocupé qui laisse présager une prise de participation financière dès que la belle saison commence, puis un alignement d'hôtels, casinos, campings, restaurants, résidences de vacances luxueuses ou pas terminées et le commun accord de tous ces bâtiments c'est d'être fermés et désertiques. Ca fait un peu lugubre, comme si une catastrophe avait forcé l'évacuation de la ville, mais la catastrophe ici, c'est avant juillet et après le mois d'aout.

Aucun commentaire: