Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

jeudi 15 janvier 2009

Le mal de mer ou le mâle de la mer

Je commence à trouver le temps long et pourtant je ne suis pas en offshore. Beaucoup de gens préfèrent être à terre que sur une plateforme, moi je préfère le contraire. Beaucoup de gens n'aiment pas d'être enfermé, mais je trouve que la mer enlève cette impression d'être prisonnier. Beaucoup de gens n'aiment pas les escaliers, moi ca m'aide à ne pas avoir mal aux genoux. Beaucoup de gens ont le mal de mer, mais on peut aussi être le mâle de la mer. Beaucoup de gens ne comprennent pas que l'on puisse vouloir travailler dans un milieu si exposé, mais ils oublient que l'endroit le plus dangereux est le lit, car c'est dans celui ci que la majorité des gens décèdent. Beaucoup de gens ne veulent pas s'éloigner de leur foyer, moi en partant je suis content de le retrouver. Beaucoup de gens n'aiment pas les conditions climatiques extrèmes, moi je suis content de les affronter pour apprécier après le climat tempéré. Beaucoup de gens ont peur de prendre l'hélicoptère, moi je m'y ennuie fermement. Beaucoup de gens ne veulent pas dormir dans un dortoir à 4 lits, moi je préfèrerai une chambre à 1 seul lit mais je sais que ce n'est pas possible. Beaucoup de gens ne veulent pas partir dans des pays instables ou ils risquent d'être enlevés, moi je ne souhaite pas être enlevé mais dans mon for intérieur, tout ça aiguise ma curiosité. Beaucoup de gens ne sont pas comme moi mais moi je suis comme beaucoup de gens.

Aucun commentaire: