Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

lundi 19 janvier 2009

Les fringues et la bouffe aux galets et au sable

Ici, les supermarchés et les centres commerciaux sont ouverts 7j sur 7 et 24h sur 24. Quand on voit l'affluence qu'il y a le dimanche même tard dans la soirée, cela fait mentir ceux qui disent qu'une telle mesure ne serait pas rentable. Mais si je dis celà, je vais passer pour un affreux libéral et étant donné de la connotation de ce mot en France, je ne dirai donc rien de tout cela et laisserai d'autres s'avancer sur ce sujet hautement sensible. Je dis juste que pour le passant lambda, c'est bien agréable de pouvoir aller dans un centre commercial et de ne pas voir uniquement des rideaux de fer baissés et la désolation dominicale comme cela se produit en France dès que l'on n'habite plus Paris intra-muro. Et quand on pense à ceux qui travaillent en équipe, ils doivent eux aussi être bien content de pouvoir faire leur course sans rogner sur leur temps de sommeil. Je sais, le patron est là pour exploiter l'employé qui ne pourra pas choisir son temps et sera contraint et forcé d'accepter des horaires à la con pour une paye de misère, mais pourquoi prends t'on toujours le problème à l'envers et n'essayons pas d'encadrer sérieusement la mesure pour que le patron ne puisse pas abuser du système? Déjà, si on les empéchaient de faire du temps partiel à moins d'un demi poste et qu'ils payent bien leurs employés qui se déplacent de nuit ou en week-end, la mesure serait déjà plus attrayante et cela permettrait surement de créer des emplois. Mais bon, revenons les pieds sur terre et plus particulièrement ici en Roumanie ou grace à ces magasins ouverts, j'ai pu me promener sur une plage déserte et ensuite aller me substanter en dehors des heures normales de repas dans un centre commercial noir de monde. Comme quoi, le roumain d'ici préfère les fringues et la bouffe aux galets et au sable.

Aucun commentaire: