Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

jeudi 26 février 2009

Recordman du monde de plongée en apnée

Les soirées peuvent être longues sur le flotel si l'on n'a pas amené de quoi lire en quantité et des films à regarder. Il faut dire qu'il n'y a ni zone wifi pour surfer ou chatter sur MSN et SKYPE, ni ordinateur dédié pour se connecter sur internet, sauf quelques privilégiés qui ont leur bureau personnel, ni télévision. Il y a bien une télévision dans le coin fumeur, mais elle n'a aucun canal de réception et ne sert que pour le lecteur de DVD. Il y a un seul DVD copié et de mauvaise qualité de Kung Fu qui passe en boucle à longueur de journée, le pire c'est que ca amuse toujours autant les nigérians et les coréens, même après la 205ème fois qu'ils le voient. En plus dans la salle fumeur, à moins d'avoir les poumons complètements brulés et de se foutre de mourir d'un cancer dans les mois qui suivent ou d'être recordman du monde de plongée en apnée, je défie quiconque de tenir plus de 1 minute, durée à laquelle on arrive encore à tenir sans respirer. Donc, le soir après le repas, les non aficionados de la sèche, clope ou de la tige se réfugient dans leur chambre en attendant qu'il soit suffisamment tard pour dormir. J'ai un stock de films assez conséquent pour tenir un siège de 2 ou 3 rotations que je réapprovisionne en faisant des échanges de contenu de disque dur, donc je me visionne un film chaque soir couché dans ma couchette supérieure avec l'ordinateur portable et mon casque audio pour ne pas déranger le voisin et après c'est lecture et tant pis pour le coté social qui hélas ne peut pas s'exprimer dans des conditions si spartiates. Du coup, je suis un peu déconnecté avec la réalité et ne sais plus trop ce qui se passe ailleurs, j'ai bien une connexion internet la journée sur le site de travail, mais on est 6 à se la partager et en plus étant donné la vitesse de l'internet genre super hyper méga extrêmement lent, on fait le strict nécessaire comme les mails et visionner les comptes, quand on y arrive. Autre contact avec l'extérieur, le téléphone qui fort heureusement fonctionne mais n'est accessible que pendant les heures de boulot sur le FPSO, car les deux seules cabines présentent sur le flotel sont squattées en permanence par les nigérians qui doivent appeler aux quatre coins du monde à toute heure de la journée et de la nuit.

Aucun commentaire: