Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

jeudi 12 mars 2009

Les ténors trop majoritaires

Tous les matins avant d'aller au boulot, les ouvriers nigérians se regroupent dans le hangar du flotel et chantent le gospel lors d'une messe, avec un des leurs qui officie en temps que prêtre. En plus de cette messe, il y a une messe tous les dimanches et mercredis soirs au mess hall des nigérians, leur cantine. Je ne sais pas si cela leur viendra en aide, mais en tout cas, c'est plus mélodieux que les hurlements du muezzin à travers le haut parleur comme on l'entend dans pas mal de contrées dans le désert. Ce que j'admire avec les africains, c'est qu'ils ont l'art et la finesse de tourner une cérémonie ennuyante comme une messe en un concert mélodieux et captivant, et même si on n'est pas croyant, ce chant a la particularité de vous mettre de bonne humeur. Je ne croyais jamais dire cela d'une messe, tellement celles-ci me font fuir à nos latitudes avec le curé ou le prêtre qui passe son temps à sermonner et donner des conseils, alors que là, tout le monde chante puis s'en va, et personne ne donne de conseils. La seule chose que je pourrais reprocher, c'est qu'il manque quelques voix féminines pour contrer les ténors trop majoritaires.

Aucun commentaire: