Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

dimanche 26 avril 2009

Le toubab

Certains nous détestent, les expatriés, car nous avons le malheur d'être nés blancs. Une forme de racisme dans l'autre sens, ou l'on est resté bloqué à l'époque de la colonisation, et même si eux, ne l'ont pas connue, c'est bien plus pratique de rester bloqué là, car ca leur donne une excuse sur leur haine. Bon, on s'en accomode et on s'en fout royalement, ne nous sentant pas concernés par la question, mais cela devient un problème, c'est quand l'un d'eux a un petit pouvoir comme attribuer les chambres par exemple et qu'il refuse le moindre arrangement entre collègues pour partager la même chambre restant sourd à toute demande venant d'un toubab (je ne connais pas le mot en langage local, alors j'utilise le wolof du sénégal: toubab signifie "homme blanc"). En tout cas, l'animosité est là et on la ressent chaque jour.

2 commentaires:

Meg a dit…

Le Hausa pour Toubab est Baturia. Tu peux demander aux Nigériens qui travaillent avec toi si'ils utilisent ce mot.

http://b-laurent.club.fr/index.html a dit…

c est clair que la logistique est puante.
D un autre coté (Europeen) ont ne prend pas beaucoup de pincette pour traiter les fils d immigrés venus faire le sale boulot chez nous. c est aussi pratique d avoir des bouc emissaires pour nourrir correctement nos huiles sur fond de crise