Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

lundi 4 mai 2009

Le Mussolini est tout éveillé

Le soir en général, c'est débat. Débat général sur les grands sujets de société et sur ce que l'on devrait faire pour avoir un monde meilleur. Souvent cela tourne à la farce avec des solutions extrémistes qui remettent en cause le fondement d'une démocratie. Quelques exemples de farces: Avant hier, le débat était que faire avec ceux qui s'amusent à cramer les bagnoles, et les solutions envisagées furent le travail forcé à la mine, le calibre 9mm, le bouclage du quartier et l'élimination systématique de tout ce qui se trouve à l'intérieur. Hier, le débat était sur l'éducation des enfants à l'école et le problème principal fut le cours d'éducation physique dans une école française en Argentine ou le professeur a eu le malheur d'expliquer que la famille n'était pas forcément l'image d'Epinal de 1 père, 1 mère et un ou des enfants mais pouvait être composée de diverses manières dont deux pères ou deux mères et je vous laisse alors imaginer les réactions qui s'en suivirent. M'étant fait l'avocat du diable (et d'abord pourquoi le diable?), je me suis fais traité de gauchiste. Parfois le débat surprend et certaines personnes ayant eu des pensées extrémistes juste avant, font preuve de réalisme soudain quand il s'agit d'immigration se prononçant même pour le droit de vote des immigrés, alors que d'autres qui traitaient justement de fachos les premiers, deviennent alors foncièrement racistes et sont prêts à envisager des solutions qualifiées autrefois de finales. Mais le sujet favori reste le divorce et la pension compensatoire que l'homme doit verser à la femme pour compenser le manque à gagner de celle-ci. Comme quoi, tout n'est pas perdu dans l'humanité et chez tout individu, il peut y avoir un Gandhi, un Martin Luther King ou une Rosa Luxembourg qui sommeille, même si le Mussolini est tout éveillé.

Aucun commentaire: