Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

mardi 12 mai 2009

Même à mon pire ennemi

Ce soir, un nouveau voisin de chambre est venu et du coup, je me retrouve en bas dans les bureaux à minuit afin de pouvoir être loin de la locomotive. J'ai déjà entendu des gens ronfler fort mais jamais comme cela. La même si le ronflement est permanent il n'y a aucune régularité et ca change toujours de bruit oscillant entre le hénissement du cheval, le bruit d'une locomotive, celui d'un tuberculeux qui s'étouffe ou celui d'un cochon que l'on égorge, donc on ne peut même pas se laisser bercer par la monotonie du ronflement. Je crois qu'il est encore préférable de ne pas dormir ou alors d'aller dormir dans la salle de repos sur un divan. Je vais encore faire un essai, mais s'il ne s'est pas calmé, je pense que je vais découcher et demain j'irai voir la logistique pour le faire dégager de la chambre. Ca ne sert pas à grand chose, étant donné que je n'ai qu'une autre nuit à passer ici avant mon retour, mais je ne veux pas laisser ca à mon remplacant, ni même à mon pire ennemi.

1 commentaire:

http://b-laurent.club.fr/index.html a dit…

Au final c est le plus dur a supporter sur ce rafiot. Un de ces jours il y aura un crime anti compresseur. Sinon on peut tenter d expliquer son cas pendant des heures et des heures à la logistique