Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

samedi 27 juin 2009

L'angoisse

Pour ceux qui restent et qui ont basculé en contrat de maintenance, l'angoisse, c'est quand est-ce que je vais partir d'ici. Car en baculant, ils ne travaillent plus pour l'installateur mais pour le client final et donc toute la logistique change de main et le circuit habituel d'obtention des visas n'étant plus possible, il faut en utiliser un nouveau qui a du mal à se mettre en marche. Mon collègue a appris hier qu'il devait rester plus longtemps car son remplacant n'aurait pas son visa en temps et en heure, je peux vous assurer qu'il n'était pas très heureux, surtout quand on lui indique qu'il faut peut être encore 2 semaines pour recevoir la lettre d'invitation. Heureusement, j'échappe a ca, mais pas à tout quand même, car ma petite mission de rien du tout en Roumanie que j'ai accepté car elle était sensé ne durer que deux jours risque d'être plus longue que prévue et finir par une semaine complète sur site.

1 commentaire:

laurent b a dit…

c est pas franchement l angoisse, la mecanique semble bien rodée, par contre les visas de ses remplacant c est un sujet delicat. Je m en fous je suis parti quand meme alors que mon "back2back" n avait pas son visa!