Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

dimanche 5 juillet 2009

Le trac

Demain, je dois démarrer le compresseur et l'amener à pleine vitesse, c'est à dire 105% de la vitesse nominale. Je dois faire cet essai car la dernière fois qu'il est allé à cette vitesse, il s'est mis à vibrer anormalement. Il faut dire qu'ils avaient aussi fait des manipulations anormales mais maintenant il faut déterminer si le compresseur a vibré à cause de ces manipulations anormales ou tout seul parce qu'il est mal équilibré. Le dernier arrêt date de 3 mois maintenant et le compresseur n'a pas démarré depuis, donc le client attend beaucoup de ce nouveau démarrage et c'est pas mal stressant. Surtout quand je dois faire des calculs car ils ont changés des éléments qui font que l'on doit reprendre les calculs. Et les calculs, je l'avoue, je ne domine pas vraiment le sujet, car il faut avoir des compétences en thermodynamique que je n'ai jamais eu, n'étant pas allé dans une école ou on enseigne ce genre de chose. Alors je me borne à suivre bêtement le fichier excel que l'on m'a confié en espérant ne rien avoir oublié mais incapable de comprendre la totalité des subtilités de celui-ci. Du coup c'est comme naviguer un peu en aveugle et croiser les doigts pour que tout se passe bien. Alors, la veille de ce genre de démarrage, je croise carrément les bras et j'ai pas mal le trac. La seule chose qui me rassure, c'est que si tout se passe bien, après demain je suis dans l'avion direction la maison. Encore faut il que le client soit prêt.

Aucun commentaire: