Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

samedi 4 juillet 2009

Saturn & Olimp

Pour continuer dans le tourisme, étant donné que j'ai du temps de libre le samedi après midi et le dimanche, je suis allé un peu au sud de Constanta voir de quoi avait l'air la cote de la mer noire. Les stations balnéaires se suivent et se ressemblent, des tas de gros bides qui s'étalent au soleil sur un tas de sable regardant un tas d'eau salée et avec derrière eux des tas de béton horribles érigés du temps glorieux du communisme ou régnait en maitre le Conducător, dieu des Carpathes. Toutes, sauf une seule, ou justement allait en vacances le si vénéré Ceausescu, Saturn & Olimp. Là, certes il y a toujours l'abondance de gros bides, de sable, d'eau salée et de béton, mais il y a aussi des arbres au milieu du béton et aussi de chouettes villas, celles des anciens dignitaires du parti, je présume. Mais si on veut fuir tous ces tas, alors il faut continuer un petit peu au sud et passer la frontière en Bulgarie, car on se retrouve alors dans des petits villages de pécheurs sans personne hormis les pécheurs et leur famille et qui ne connaissent pas encore le tourisme ou alors celui-ci est balbutiant et se matérialise sous la forme d'un seul hôtel bien discret dans le paysage. On trouve même des trabants et autres ladas comme si le mur de Berlin n'était pas tombé. Soit disant que celà change en allant plus au sud et ren retrouvant les stations balnéaires autour de Varna, mais le nord est de la Bulgarie est ainsi encore vierge du tourisme de masse. Tout comme le nord est de la Roumanie ou je ne suis pas allé, le delta du Danube. D'ailleurs, j'irai bien demain pour profiter de mon temps libre, mais c'est trop compliqué car il n'y a pas de routes sur tout le delta, il faut y aller en bateau, c'est d'ailleurs pour cela que c'est préservé.

Aucun commentaire: