Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

dimanche 9 août 2009

La place est très demandée

Le dimanche n'est pas travaillé. Les locaux travaillent du lundi au samedi et, pour reprendre une expression chère au sud ouest de la France, ils embauchent à 9h, s'arrêtent entre 13h et 14h pour le repas et débauchent à 18h, ce qui leur fait 48 heures par semaine à raison de 8h par jour pendant 6 jours. Pour eux, la coupure du dimanche fait partie de leur nombreux privilèges, car je ne suis pas sûr que tout le monde soit si bien loti en Inde. Mon chauffeur par exemple, n'a qu'une demi journée de libre le dimanche, certains ne peuvent même pas se permettre de se reposer et passent tout simplement tout leur temps à chercher quelque chose pour pouvoir manger. Ceux là, vivent le long des routes dans des bidonvilles fabriqués avec les moyens de bord, bâches, tronc d'arbres, tissus. Tandis que les employés de la raffinerie disposent d'appartements dans des d'immeubles tout neufs et propres dans un village au milieu de la verdure et fermé aux indésirables qui pourraient trainer. Je ne suis pas certains que cette vie en milieu fermé convienne à notre mode de vie occidental mais ici, je suis sûr que la place est très demandée.

Aucun commentaire: