Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

dimanche 7 février 2010

On ne se promène pas

A rester tout le temps dans le camp en pleine jungle, j'avais oublié que, dans les villes en Indonésie, on ne marche pas, on ne se promène pas, on va juste d'un point à un autre et si possible avec un engin motorisé. J'ai voulu découvrir la ville à pied et j'ai du assez vite abandonner. Le problème principal est soit l'absence manifeste de trottoir, soit son encombrement aléatoire avec soit des motos garées en épis l'une contre l'autre sur des kilomètres, soit les articles vendus par le magasin d'à coté qui veut être au plus près de la voie de circulation afin que l'automobiliste intéressé s'arrête et achète directement sans descendre de son véhicule, ce système de drive in étant valable pour n'importe quel article, de la bâche industrielle aux articles pour bébés. J'ai quand même réussi à voir qu'il n'y avait pas grand chose à voir dans le centre ville et qu'une fois que l'on s'écarte de la rue principale, on se retrouve assez vite dans les maisons construites de bric et de broc, trop propre pour être classées comme bidonville mais trop bancales pour faire partie du patrimoine historique de la ville.

Aucun commentaire: