Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

dimanche 1 août 2010

Se faire lapider sur place

Travailler sur le compresseur dehors en plein soleil et ce pendant plus de 12h, surtout quand la temperature ne descend pas en dessous de 50 degrés de 9h du matin à 19 heures, c'est un peu compliqué. Disons, que l'on perd pas mal de calories et que heureusement, ce n'est pas encore la période du ramadan, car alors là cela deviendrai carrément infernal. Dans ces pays, lors du ramadan, tu n'as pas intérêt d'être surpris avec une bouteille d'eau sous peine de se faire lapider sur place, et que tu sois croyant ou non, tu es à la même enseigne. Ce n'est pas un mécréant sans foi qui va la ramener. En attendant, nous voici dehors, en plein cagnard en train d'ouvrir le compresseur pour y placer ces garnitures qui avaient été oubliées. Le client est derrier notre dos en permanance, nous demandant de faire des heures en plus pour pouvoir tout finir dans la journée, on a beau leur dire que c'est le boulot d'au moins deux jours pleins, rien y fait et le client ne me lache pas tant que je n'ai pas fait de marchandage avec lui pour augmenter un petit peu nos heures de travail et diminuer le délai.

Aucun commentaire: