Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

dimanche 31 octobre 2010

Il était arrivé là par hasard sans vraiment savoir comment ni pourquoi

Les journées passent et la situation n'avance pas. Le spécialiste envoyé spécialement pour démarrer le système semble patauger et n'a aucune méthodologie pour avancer. Il n'arrête pas de remettre en question ce qui marchait la veille et qui a été validé, de tester au petit bonheur la chance sans chercher à suivre un plan précis ou à regarder les diagrammes constructeurs et quand je trouve une raison au problème ou une solution pour y remédier, il n'écoute même pas la réponse et je suis obligé de passer par sa hiérarchie pour qu'il considère ce que j'ai à dire. Et quand je réussi à lui faire suivre un chemin précis de dépannage, et qu'il semble comprendre ou et pourquoi on est arrivé à cet endroit, je m'aperçois quelque temps après qu'il n'a rien compris et c'est comme si il était arrivé là par hasard sans vraiment savoir comment ni pourquoi. De toute façon, il parle à peine l'anglais, pas du tout le français et ne s'exprime qu'en italien donnant ses explications au client qui n'est pas technique et ne peut pas le contredire. A ce rythme là, on n'y est encore à noël.

Aucun commentaire: