Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

vendredi 19 novembre 2010

Le dernier hélicoptère de la semaine

Normalement, je devais être démobilisé hier, mais lorsque je suis parti de France, on m'avait demandé de prolonger d'un jour et donc de partir aujourd'hui. J'ai donc averti le médecin à bord qui est aussi le responsable des départs en hélicoptère dès mon arrivée. Hier soir, en allant me renseigner sur la liste des départs, je vois que mon nom n'est pas sur la liste et que je suis prévu pour un départ le lundi soir, avec une arrivée en France au mieux le mardi midi car à l'heure ou arrive l'hélico à Stavenger il est déjà trop tard pour attraper le dernier vol pour Amsterdam. Le problème est que je devais déposer une demande de visa ce même mardi matin pour repartir le mercredi en Algérie. Suite à cela, le médecin/heli admin me certifie qu'il y a une place pour moi ce matin et donc je dors tranquille. Ce matin, patatra, tout est à recommencer, car le responsable de la maintenance n'est pas sûr de me faire partir et aimerait bien me garder jusqu'à lundi pour garantir le redémarrage des installations qui n'ont pas été modifiées. et qui ne requièrent pas mes compétences. C'est donc à ce moment là que j'ai vu filé  le dernier hélicoptère de la semaine pour espérer attraper le premier de la semaine suivante.

Aucun commentaire: