Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

samedi 4 décembre 2010

Qui veut épouser mon fils

Il était impossible de publier quoi que ce soit en Algérie, car le réseau du client bloquait tous les accès aux sites avec le nom blog dedans, c'est pourquoi j'ai fait silence radio pendant une grosse semaine malgré ma mobilisation. Remarque, j'ai beau me creuser la tête, je ne sais pas ce que j'aurai pu dire, sinon que le deuxième soir on a fait une fête, juste pour fêter le fait que l'on soit là, avec mon vin de la propriété que j'avais ramené, du pastaga, de la bière, du saucisson et du brie; que le troisième soir on a fait une fête, juste pour fêter le fait que l'on soit toujours là, avec du vin algérien cuvée spéciale, le reste de pastaga, des bruchettas, spaghettis bologneses et des bières et on a fini la soirée en se foutant de la gueule de "Qui voulait épouser mon fils" sur TF1; que le dernier soir on a fait une fête, juste pour fêter le fait que demain je ne serai plus là, avec la dernière bouteille de mon vin, j'en avais glissé deux dans mon sac en partant, les bières et de la vodka pour les plus alcolos et on a fini la soirée en se foutant de la gueule de "Qui voulait épouser mon fils" sur TF1. Mis à part ça, la routine, ou plutôt le travail, pas de quoi en faire une fête quand même.

Aucun commentaire: