Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

lundi 17 janvier 2011

La baby-sitter

En plus de mon métier, je dois apprendre celui de baby-sitter. Car ici, personne ne prend de décision et ce que l'on a dit la veille n'est pas refait le lendemain. Rien n'est noté et les personnes qui sont devant un écran ne comprennent même pas ce qu'ils sont en train de programmer ou de regarder. Quand on démarre une installation, cela devient épique, surtout quand il manque des morceaux et que l'on doit faire sans (figure imposée de la mise en service ou l'on démarrer certains morceaux de l'installation avant les autres). Mais ce genre de situation n'est pas rentré dans leur raisonnement qui est forcément global comme si l'usine se mettait en marche d'un seul coup en appuyant sur le bouton avec tout qui fonctionne dès le premier essai. Donc, il faut les prendre par la main, leur expliquer que dans cette partie il n'y a pas de gaz, que là le moteur n'est pas accouplé au compresseur, qu'il n'y a pas telle condition et que donc il faut by-passer tout cela en espérant qu'ils n'ont pas tout effacé le lendemain sans bien sûr prendre la moindre note. Ajoutant à cela que l'on ne peut pas se fier au oui qu'ils répondent et que l'on doit rester là jusqu'à qu'ils aient fini la modification et arrive petit à petit à avancer.

Aucun commentaire: