Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

vendredi 21 janvier 2011

Sébastien Loeb

Les chauffeurs sont tous Omanis et gagnent plus que les techniciens indiens qui travaillent sur site, jusqu'à 5 fois plus d'après ces mêmes indiens. Je n'ose même pas imaginer ce que ceux-ci gagnent. En tout cas, ils sont plus fiables que les chauffeurs, qui eux, n'en font qu'à leur tête et arrivent quand ils veulent. Chez les chauffeurs de bus, il faut compter aussi sur les manies de chacun, celui à casquette met la radio à fond sur les versets du coran en boucle, celui avec un turban se prend pour Sébastien Loeb et se fait un malin plaisir à rouler sur tous les creux de route histoire de bien nous secouer, celui qui a un foulard autour du cou parle uniquement en arabe et croit que tout le monde le comprend. Quand aux chauffeurs de 4x4 qui sont sensés faire la navette entre les bureaux et le site, ils ont beau être tout seuls dans leur voiture, ils ne s'arrêteront pas pour prendre quiconque qui fait les 3 km à pied entre les deux endroits. J'en ai même vu un, venir du bureau, faire le détour vers le site, ne même pas s'arrêter alors que l'on attendait au soleil et repartir à vide direction le camp. Des enfoirés de première...

Aucun commentaire: