Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

vendredi 25 mars 2011

Le centre commercial

Le centre commercial sponsorisé par les cheiks gouvernant ce pays

 Alors que je me baladais dans un centre commercial géant et que je buvais tranquillement un cocktail sans alcool sur la terrasse, je fus subitement dérangé par l'arrivée soudaine d'une tempête de sable géante. Se réfugier à l'intérieur du centre commercial ne fut un refuge que d'une très courte durée, car le sable s'infiltra dans le système d'air conditionné du centre remplissant tout celui-ci d'une poussière fine irrespirable. Le magasin Carrefour qui était situé dans le centre en a profité pour vendre des tonnes de masques à poussière. J'aurai pensé qu'ils les distribuaient gratuitement, mais on n'est pas dans une société de consommation à outrance pour rien et le moindre profit est bon à prendre. Donc, une fois équipé de mes masques, même si l'air est un peu plus respirable, la poussière s'infiltre partout et très vite j'en ai marre d'être coincé dans ce centre consumériste, aussi je m'échappe dehors à la recherche d'un taxi. Après avoir erré dans un brouillard complet, je fini par en trouver un qui me ramène à l'hôtel. A l'hôtel, la situation est légèrement meilleure, mais on continue à respirer ce sable à travers la climatisation. Heureusement, je peux couper celle-ci dans ma chambre.
L'arrivée de la tempête

 Le centre commercial avant la tempête:

 

Aucun commentaire: