Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

samedi 20 août 2011

Je reste ou je pars

Le compresseur avait bien démarré et on pensait que le plus dur était fait. Il a tourné pendant une demi-heure avant de casser. Les garnitures ont lâchées. Les garnitures, ce sont les pièces qui sont de chaque coté du rotor et qui assurent l’étanchéité entre le gaz du compresseur et l'huile qui circule sur les paliers. Problème, il n'y a pas de garnitures de rechanges sur site sauf un modèle en acier qui ne peut pas être utilisé lorsque l'on fera tourner les installations avec le gaz du site. Le gaz du site est un gaz composé de 23% de sulfure d'hydrogène soit 230 000 particules par million, quand on sait que l'on arrête de travailler à partir de 10 particules par million et qu'à 750 particules par million le gaz est mortel, cela donne une idée du taux de concentration de sulfure d'hydrogène communément appelé H2S. L'autre particularité du H2S est qu'il est particulièrement corrosif et donc toutes les pièces sont fabriquées dans un alliage spécial qui résiste à cette corrosion ce qui n'est pas le cas de l'acier. Mais cela ne serait temporairement pas trop un problème car vu le niveau de toxicité du gaz, toutes les installations du site sont testées et réceptionnées avec un gaz neutre qui est soit de l'azote soit du gaz domestique et qui ne sont donc pas corrosifs. Mais cela voudrait dire qu'il faudrait changer deux fois les garnitures, une première fois par celles en acier et une seconde fois après validation de la machine par celles en alliage spécial qui auront été commandées entre temps et réceptionnées. Et suivant l'option choisie, je reste ou je pars.

Aucun commentaire: