Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

jeudi 30 août 2012

Vaut mieux prendre ses jambes à son cou

Ce site a déjà plus de 7 ans de retard et je ne sais vraiment pas quand il pourra être en exploitation, en tout cas ce n'est pas pour demain ni même après demain et je n'aimerai pas être là quand ils le mettront en gaz. Vu comment les choses se passent ici, avec n'importe qui qui fait n'importe quoi et qui touche à tout, le matériel qui n'est pas bien préservé ou qui est mal monté, le client qui veut avancer à tout pris mais on est obligé de tout re-démonter après car cela n'a pas été monté comme il faut et surtout que c'est un site ou il y aura énormément d'H2S (Hydrogène sulfurée) et qu'il n'y a aucune structure pour cela. Sur les sites avec beaucoup d'H2S comme à Oman ou Abu Dhabi, il y avait des enclos près de chaque installation ou l'on avait des masque à oxygène et des lignes d'arrivée d'oxygène pour pouvoir se brancher et ainsi respirer de l'air non contaminé en cas de problème. Ici, il n'y a rien de prévu. Peut être que cela arrivera plus tard, mais j'en doute et en plus je ne suis pas sur de faire confiance à leur installation. Si les masques à oxygène sont aussi bien entretenus que le reste... vaut mieux prendre ses jambes à son cou.

Aucun commentaire: