Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

lundi 21 avril 2014

Le bus, l'agent de sécurité et le téléphone

Au retour de chaque mission, la même fébrilité me gagne et la nuit précédent mon départ, invariablement, je n'arrive pas à dormir. Mais pour une fois, cela m'a été bénéfique car hier aprés midi, en rentrant en bus sur Atyrau depuis le site, j'ai égaré mon deuxième téléphone, celui pour le boulot, sur le siège du bus. Et tournant dans tous les sens dans mon lit, je décide une dernière fois d'appeler mon numéro aprés toute les tentatives infructueuses précédentes. Et oh surprise, je tombe sur une personne du service sécurité d'Agip qui, après avoir essuyé mon courroux pour s'être emparé de mon téléphone, à réussi à se présenter et m'informer que celui-ci était à ma disposition à n'importe qu'elle heure dans les bureaux principaux d'Agip qui se trouvent à 500 mètres de l'hôtel. Suite à mes plates excuses pour cette entrée en matière pas très polie de ma part mais du à mon conditionnement occidental (ou le vol d'un bien est chose courante), me voilà rendu à 2h du mat dans les bureaux d'Agip pour récupérer mon téléphone qui a été rapporté précédemment par le chauffeur du bus. Cela fait déjà deux fois que j'oublie quelque chose dans le bus et deux fois que je les récupèrent intactes. Je n'ose pas m'imaginer le sort d'un smart phone oublié sur la banquette d'un bus en France mais je doute sincèrement que celui qui l'aurait égaré ainsi, le retrouve si facilement. 

1 commentaire:

megpowalsh a dit…

Moralité - plus de téléphone dans la poche, mais dans un sac autour du cou! Bon voyage!