Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

samedi 11 octobre 2014

L'art de la méditation devant le vide de son écran

Le problème principal durant les heures d'attente est de savoir sur quel site on va bien pouvoir naviguer quand on a épuisé la totalité de ses cinq cents et quelques favoris. Je pourrais écouter la musique ou regarder un film mais le fait de mettre un casque sur les oreilles m'empêche d'écouter la radio qui annoncera une demande imminente de la part des gens sur le site. Pas de casque et pas de possibilité d'écouter sans casque sans déranger les collègues d'à coté. Pas de livre non plus, cela fait mauvais effet, style je glande et toi tu bosses... Je pourrai lire un e-book mais je n'y arrive pas vraiment me contentant de lire les journaux en ligne. Mais quand on a épuisé les articles du Monde, de Libération, du Courrier International, de Sud Ouest en incluant les articles locaux et les sites comme France 24, 20 minutes et j'en passe, on est un peu overloadé avec les news et on aimerait quelque chose de plus divertissant. Les jeux, pas trop mon truc. Le grand danger, dans ce cas là, est d'aller sur les sites de shopping et se demander ce que l'on pourrait acheter. En général, ca finit mal car c'est tellement facile de sortir son numéro de carte bleue. Alors reste plus que la méditation devant le vide de son écran en espérant que l'activité reprenne ou qu'il soit enfin l'heure d'aller manger.

Aucun commentaire: