Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

vendredi 17 octobre 2014

Les plages et Boko Haram

Quand on habite pas très loin style Rio de Janeiro ou Brasilia comme la plupart d'entre eux et que l'on reste seulement deux semaines ici, c'est somme toute nettement moins difficile à supporter que quand on vient de l'autre hémisphère et que l'on doit rester 4 semaines comme le font les expatriés ici qui sont fort minoritaires puisqu'au nombre de deux, un sicilien (qui vient de remplacer un algérien) et moi. Aussi, quand on m'a demandé de faire les démarches pour un visa d'un an pour ici, j'ai naturellement fait la gueule. Mais j'ai beau faire la gueule, je n'ai pas grand chose à dire en fin de compte et si l'on m'envoie ici, je serais bien obligé d'y aller. C'est drôle parce que certains, rien qu'à l'énnonciation du mot Brésil pensent déjà aux plages de rêve et à la fête et quand on parle du Nigéria, ils pensent Boko Haram et que ca craint un max. Pourtant, je préfère largement aller au Nigéria que de me retrouver ici.

Aucun commentaire: