Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

dimanche 28 juin 2015

La grève

La grève a durée trois jours. Trois jours pendant lesquels plus personne ne pouvait passer pour aller sur la dernière plateforme encore en construction, celle pour laquelle il faut franchir deux ponts depuis la base vie et celle ou je n'ai encore jamais mis les pieds car je n'y travaille pas. Mais ceux qui devaient aller là bas ont du se cantonner à des travaux de moindre importance sur la première plateforme de production ou rester bien sagement dans la base vie à attendre que ça se passe. Les grèves sont généralement dures ici et les revendications sont toujours les mêmes, plus d'argent. Pourtant cette fois-ci, ce n'était pas une simple extorsion de fonds comme les autres fois mais une revendication plutôt légitime qui concernait une vingtaine d’échafaudeurs d'une société contractante. Le travail finit sur la dernière plateforme en construction on leur demandait de partir mais leur contrat spécifiait qu'ils étaient embauchés sur celle-ci jusqu'à fin septembre et ils demandaient donc à ce que les trois mois manquant leur soit payé. Refus de leur direction d'ou le blocage. Coût de l'opération pour les trois mois manquant, d'après les dires de certains, environ 1000 euros par ouvrier pour couvrir toute la période. La pression a dû payer car la grève s'est subitement terminée.

Aucun commentaire: