Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 22: Le Ghana

Chapitre 22: Le Ghana

vendredi 28 avril 2017

E.T. goes home

À force de regarder l'horizon monotone ou seules les torchères des autres plateformes illuminent le ciel et quelques super tankers découpent leur formes sur la ligne de séparation entre l'eau et le ciel avec comme rare spectacle un banc de dauphin qui croise au large, on oublie presque que la terre ferme existe un peu plus loin derrière cette ligne plate qui semble signer la fin du monde. Aussi quand par miracle on finit par s'élever en l'air au dessus du tarmac par la seule force des pales du carrosse dans lequel on se trouve harnaché et que celui-ci se met à survoler le delta du Niger aux milliers de méandres dont hélas beaucoup laissent trainer des traces d'hydrocarbures, on se met à respirer. Enfin la civilisation, le retour vers l'humain autrement que celui en combinaison orange et avec un casque de chantier sur la tête ou celui virtuel que l'on retrouve tous les soirs à travers l'écran de son ordinateur ou de la télévision. Et c'est apaisé que l'on se retrouve à circuler à travers les bouchons cauchemardesques de Port Harcourt en direction de l'aéroport. Et ce n'est pas l'épreuve harassante des contrôles interminables de l'aéroport ou l'on doit montrer plus de vingt fois son passeport, son bagage ou son boarding pass et décliner à chaque fois les demandes insistantes pour un petit chop chop ou pourboire en argent sonnant et trébuchant qui va entamer cette sérénité. Le salon Air France dernière étape Nigériane avant de décoller vers ma destination finale. 
E.T. goes home.

Aucun commentaire: