Note de l'auteur

Ce blog évolue sans arrêt sauf pendant mes périodes de rotation à terre, aussi bien dans les articles que dans les animations sur le coté gauche. Et surtout n'hésitez pas à écrire vos commentaires en bas de chaque article.

Remarque importante: Certains de ces articles font l'objet d'une modération de ma part afin de ne pas froisser certaines sensibilités qui pourraient s'échauffer rapidement étant donné le contexte difficile de certains lieux de travail. Si toutefois malgré mes précautions, tel était le cas, ceci ne serait pas du tout intentionnel de ma part et je m'en excuse d'avance.
Please consider your environmental responsibility before printing this blog.

Chapitre 23: Le Congo

Chapitre 23: Le Congo

jeudi 8 juin 2017

Brûler les étapes

Ici, tout le monde veut aller vite pour respecter leur planning et que la hiérarchie soit contente mais pour cela ils veulent brûler toutes les étapes et font vraiment n'importe quoi. Ils nous font rester tard un soir jusqu'à 22h pour soit disant démarrer un moteur pour quand ils s'aperçoivent qu'il y a des problèmes zapper sur autre chose le lendemain, vouloir faire les tests de pression qui se font à la fin avant que la mécanique soit finie pour revenir après sur celle-ci, demandent de court-circuiter certains tests qui prennent du temps et pensent que tout se démarre en une journée. Bref, la pagaille la plus complète, avec deux ou trois personnes débordées qui courent partout entre plusieurs installations et des fournisseurs différents et ceux qui s'en foutent que l'on ait déjà enquillé 12 heures de travail dans la journée et qui ont même demandé à mon prédécesseur de rester le soir jusqu'à onze heures du soir pour revenir le lendemain à 4 heures du matin.

Aucun commentaire: